Retour à la page d'accueilPlan du siteEcrivez-nous
2ème jour

Cartographie  |  Veille de départ  |  1er jour  |  2ème jour  |  3ème jour  |  4ème jour  |  5ème jour

De Ceuta à Oualidia : 620 km

La traversée du détroit de Gibraltar
Cliquez pour agrandir l'image
 La gueule du ferry
Cliquez pour agrandir l'image
 Le ventre du ferry
Cliquez pour agrandir l'image
 Le rocher en béret


Cliquez pour agrandir l'image
 L'entrée dans le port de Ceuta
     Au petit matin, il pleut sur Algésiras. En sortant de l'hôtel, j'en profite pour échanger des euros contre des dirhams (10 DH = 1 €). Nous déjeunons dans un bistro donnant sur un marché couvert puis nous embarquons sur le ferry qui met environ une heure pour traverser le détroit de Gibraltar. Au débarquement, formalités de police et douanières par les autorités espagnoles...
     Avant de passer au Maroc (Ceuta, c'est encore l'Espagne), nous entrons dans un grand supermarché où nous pouvons payer en euros pour faire les derniers achats du voyage (boissons alcoolisées, objets de toilette et coupe-faim) et changer, à un guichet de banque, des euros contre des dirhams. A la sortie de Ceuta, nouveau contrôle de police, cette fois-ci marocain. Nous entrons au Maroc sous la pluie et dans le brouillard que nous allons subir jusqu'à Tanger !  
      

 Tout le confort du ferry...A droite, un stéphanois de rencontre (Monsieur "Calvitie précoce, éjaculation féroce") partant également au Sénégal dans une vieille Mercédès jaune.

Cliquez pour agrandir l'image
 Route du littoral océanique
 
     Le ciel se dégage de plus en plus au fur et à mesure que nous roulons vers le sud. Nous faisons quelques achats alimentaires dans un grand magasin, à  la sortie de Tanger, pour pique-niquer à midi. Nous avons remarqué que tous les restaurants étaient fermés à cause du ramadan... Par chance, nous en trouvons un, sur le parking du super marché, qui veut bien nous servir (40 DH le plat) sans boisson alcoolisée ; nous buvons les bières achetées quelques instants plus tôt...
     Bien restaurés, des provisions dans la voiture, nous prenons l'autoroute qui relie Tanger à Casablanca. Les péages vont nous coûter 113 DH ce qui est peu au regard des nombreux contrôles de vitesse qui coûteraient 4 fois plus en cas d'infraction !

Principales villes traversées : Tanger-Rabat-Casablanca-Safi-Agadir-Tan.Tan
Cliquez pour agrandir l'image 


     Après El Jadida, c'est une route nationale qui longe la côte. La nuit est tombée depuis 19 h 00 mais nous continuons à rouler encore près de 2 heures, malgré la fatigue, car nous avons parcouru moins de 500 km. Nous nous arrêtons dans un petit village, à Oualidia, entre El Jadida et Safi, devant un café vaste, aéré et confortable, qui sert de lieu de rencontre à la jeunesse locale. Une accorte jeune fille, parlant bien le français, se charge de nous trouver 4 chambres dans un hôtel (Motel Essakia avec parking fermé et gardé) situé à une cinquantaine de mètres de là.
     Profitant de cette aubaine d'avoir 4 clients inattendus, le patron de l'hôtel propose de nous faire manger. Nous sommes trop fatigués pour aller ailleurs...Tant pis pour nous, c'est dégueu...Les steaks seront jetés par une fenêtre pour que les chiens errants festoient. Quant aux chambres, elles sentent le renfermé mais elles sont propres. Certaines ont même un grand frigo avec kitchenette. Cependant les toilettes n'ont qu'un lavabo qui évacue l'eau vers un WC turc (Georges n'est pas content) avec un pommeau de douche au dessus. A 150 dirhams, on ne va tout de même pas demander la lune !      


                                                                                                                                           Page suivante .../...

Bienvenue chez Mémère Cros  | La famille Taillandier  | Dernières nouvelles  | Cros de Montvert  | Généalogie
Mentions Légales